Comment faire un fromage maison avec ou sans thermomix

Fromage Zéro Waste

Etant dans une démarche zéro déchet, je recherche toujours des solutions pour me fournir en fromage sans emballage. J’essayais toujours d’aller voir mon fromager avec un emballage en verre. Je vous présentais ça dans cet article sur le vrac. Mais n’habitant pas à proximité d’un fromager, j’ai eu l’idée de fabriquer mon propre fromage. Je vous présente ici mes essais.

Kit pour fromage prêt à l’emploi

N’ayant pas d’expérience, je me suis acheté un kit dans un nature&découverte. Ceci m’a permis de tester en étant guidée.

Feta

Pour faire une féta, j’ai utilisé:
– 2L de lait cru
– 2g de ferments lactiques
– 2ml de presure
– 5 CS de jus de citron

L’avantage du Thermomix (ou autre robot cuiseur) est qu’il vous permet de chauffer à 37°C tout en agitant le lait. Ainsi, plus besoin de rester devant votre casserole avec un thermomètre à la main. De plus, sa cube isotherme permet de garder le liquide au chaud, même une fois éteint.

fromage feta avec le kit
caillage du lait pour faire un fromage feta
égouttage et pressage du fromage feta

Ricotta

Après la réalisation de la feta, je me suis retrouvée avec environ 1,5L de petit lait. J’ai donc décidé de faire une ricotta avec ce petit lait.

Pour la ricotta, j’ai utilisé 1,5L de petit lait de la recette précédente + 1L de lait cru entier.

Après 10 min d’ébullition, le mélange lait-petit-lait ne caillait pas, j’ai donc ajouté 2cs de vinaigre.

caillage du lait et du petit-lait pour le fromage ricotta

Fromage Zéro Waste

ce kit décrit précédemment m’a servi juste de lancement. Pour aller plus loin et faire d’autres fromages, sachez que vous pouvez trouver d ela présure en pharmacie.

Et combien ça coûte ?

Avec 3L de lait cru bio à 0,80 €/L acheté au marché, j’ai pu réaliser une feta et une ricotta, soit les 2 fromages pour 2,4€.

Généralement, on trouve de la feta à environ 2€ les 200g, 2,5€ pour une bio. De même, la ricotta se trouve à environ 1€ les 200g. Ainsi, j’ai réalisé des économies en faisant moi-même ces fromages.

Bien sûr le principal but de faire soi-même n’est pas d’économiser quelques centimes, mais je tenais à mettre cette économie en avant pour tous ceux qui disent qu’ils n’ont pas les moyens de devenir zéro déchet.

Bilan

C’est une bonne expérience que je vous ai relaté ici. Je pense qu’il est toujours intéressant de faire les choses au moins une fois afin de mieux comprendre comment sont fait les fromages.

Au delà du plaisir du Do It Yourself (DIY), je pense que pour que les habitudes zéro déchet soient durables, il faut que ce ne soit pas un travail à temps plein. Il m’a fallut 2h pour faire des fromages que j’aurais pu acheter en vrac à l’endroit même où j’ai acheté le lait en vrac.

Acquérir de l’expérience et du savoir faire pour faire des fromages aussi bons que chez le fromager demande certainement du temps. Si c’est votre passion, allez-y ! Mais sachez que ce n’est absolument pas indispensable pour réduire ses déchets.

Dites moi dans les commentaires si vous avez déjà essayé de faire votre fromage et ce que ça a donné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer